Tours-Poitiers : Le Ouigo exclut les usagers quotidiens

L’arrivée du Ouigo ne se fait pas sans effet de bords.

La SNCF semble avoir oublié ses usagers quotidiens notamment ceux empruntant le trajet Saint Pierre des Corps <=> Poitiers.

Les abonnés SNCF de la ligne Saint Pierre des Corps – Poitiers vont rencontrer quelques soucis sous peu lors de la mise en place des trains Ouigo sur la ligne Poitiers-Saint Pierre des Corps (Bordeaux/Lille plus exactement). Ce train part de Poitiers à 18h28, ce qui pour les résidents à Tours et ses environs, permet de rentrer chaque jour de Poitiers à une heure raisonnable chez eux. Or à partir du 11/12/17, ce train devenant Ouigo, ces usagers n’auront plus le droit de l’emprunter. Ce qui entraîne un départ de Poitiers à 16h28 (beaucoup trop tôt par rapport à des horaires de travail « normaux ») ou bien 19h23 (avec les anciennes lignes TGV, ce qui fait un trajet de 54 minutes, pour 30 minutes avec la LGV aujourd’hui…). Sachant que le matin, ces usagers prennent le train à 7h10. Ce nouveau rythme aura un impact sur la vie personnelle.

Une pétition a  été signée, et remise au chef de gare de Poitiers.

La demande de ces usagers est simple : Avoir accès au Ouigo avec un l’abonnement SNCF. Notre association les soutient bien évidemment.

Voici quelques articles qui illustrent cette situation.

Un article de la Nouvelle République

Un article de Info-tours

Forfait annuel : Discrimination pour les réservations de place

Depuis quelques jours les abonnés forfait annuel n’ont plus la possibilité de réserver leur place dans la rame de tète du train de 7h15  (Poitiers vers Paris Montparnasse).  Ce qui quotidiennement oblige les usagers à remonter deux rames lors de l’arrivée à Paris Montparnasse. Sans compté que le matin le train de Bordeaux (la deuxième rame) arrivant après celui de La Rochelle (La Première Rame), les usagers doivent attendre patiemment qu’il arrive. Cette attente s’aggrave surtout si il est en retard et que la rame de tête doit partir pour ne pas accumuler trop de retard.

Nous avons contacté la SNCF en leur envoyant le message suivant :

L’association des usagers TGV de la Vienne souhaite vous informer qu’il n’est plus possible depuis un mois de réserver un siège sur certain train, par exemple le TGV 8368 en provenance de La Rochelle.

Il semble en effet que cette situation soit volontaire de la part de la SNCF car d’après nos essais infructueux de réservation, cette restriction ne semble pas être issue du nombre de places limitées offertes, mais bien du type d’abonnement possédé. En effet, avec d’autres abonnements cela reste possible. De plus les réservations prisent 2 mois à l’avance ne permettent pas non plus d’accéder aux réservations.

Or d’après les conditions générales de vente du contrat de transport (version de décembre 2015 actuellement, en vigueur) lié au forfait mensuel cet avantage est offert aux abonnés, ce qui est mentionné dans le paragraphe 1.1 « L’abonné a la possibilité d’emprunter tous les trains (TGV, INTERCITES et TER) ainsi concernés sans restriction, dans la limite des places disponibles et du contingent de réservations accordé à l’abonné ».

Vous serez-t-il possible de faire le nécessaire afin que cette situation revienne à la normale ?

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Voici leur réponse :

Comme vous le savez, ce TGV est composé de deux rames : la rame 8402 qui est la rame venant de Bordeaux et qui s’accroche à la rame 8368 venant de La Rochelle.

Je viens de faire le test sur Voyages-sncf.com pour 3 dates et dans tous les cas, les deux rames, la 8368 et la 8402 me sont bien proposées avec un tarif abonnement forfait mensuel.

Je pense que vous faite référence à notre outil de réservation multiple sur internet pour les abonnés annuels : sur cet outil de réservation, le système ne remonte qu’un seul numéro de rame sur les 2 (donc c’est sûrement la rame 8402 qui remonte en 1er et tant que cette dernière n’est pas pleine, la rame 8368 ne remontera pas dans l’outil). C’est une contrainte informatique que nous ne pouvons pas lever à ce stade.

Pour autant, un voyageur en possession d’un abonnement annuel peut bien réserver dans le TGV partant de Poitiers à 7h15 et arrivant à Paris Montparnasse à 8h34.

Espérant avoir répondu à votre question, je reste à votre entière disposition.

Au travers de cette réponse nous relevons que la SNCF est bien au courant et qu’il s’agit d’un « problème informatique« . Les conditions générales de ventes sont pourtant clairs : « L’abonné a la possibilité d’emprunter tous les trains (TGV, INTERCITES et TER) ainsi concernés sans restriction, dans la limite des places disponibles et du contingent de réservations accordé à l’abonné ».  Peut on en déduire que la SNCF ne respectant pas ses engagements, les abonnés se verront dédommagés ? A suivre …